°

Publié le par Vincent Vallade

Dans la lignée du travail sur les peaux urbaines, le geste est matérialisé. Il devient ici un organisme vivant à l’image d’une peau. L’impact physique du geste est ainsi mis en exergue.

 

 

 

 

             peau-geste-2.jpg

                              2010, peinture glycérophathlique sur verre synthétique, 23,5 / 32,5 cm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Peau de geste

Commenter cet article