°

Publié le par Vincent Vallade

 

Cette production permet de mettre en avant l’idée de la ville comme organisme vivant.

La texture des feuilles d’empreintes sont comme des peaux de cuir tannées.

Installé comme des peaux tendus ou simplement posées au sol ou au mur, ce travail sur les peaux crée une tension entre l’organisation de nos villes et celui des organismes vivants.

 

 

 


   1.JPG

 

   Peau urbaine / 26 rue de Vaudouzil  / Poitiers / 13 / 10 / 2012

   Brou de noix sur papier, 120/180 cm

 

 

 

peau----.jpg

 

      Peau urbaine / Parking de la résidence Voltaire / Talence / 13/05/2009      

      2010,  brou de noix sur papier, 110/75 cm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      3-copie-1.jpg

 

     Peaux urbaines / 13 rue Gérard Blot  / Talence / 14 / 05 / 2009

     2011, deux Peaux épinglées, Brou de noix sur papier, 28/39 cm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Commenter cet article